Chers amis,

Sous mon billet précédent, Eliane parlait en commentaire à la fois de cinéma et de poésie. Justement, j'avais très envie de traiter ces deux sujets sur mon blog.

Je parlerai prochainement de ma passion pour certains réalisateurs français et ce grand Mr Guédiguian qui mérite d'ailleurs un long billet à lui seul tant ses films sont d'une richesse et d'une vérité rare.

Ce soir, j'aimerais ouvrir le sujet sur la lecture et même l'écriture qui ne fait pas le plus grand bonheur de nos enfants à notre grand regret. Il faut presque les obliger à lire pour la plupart et je ne vois plus guère d'enfants ou de jeunes de mon entourage qui se passionnent pour l'écriture de poèmes, d'histoires ou même de journaux intimes.

Alors certes, le système scolaire actuel, les programmes surchargés, le manque de professeurs ne poussent pas forcément les élèves à la création. Mais pour ma part, je mets plus en cause l'évolution technique et informatique de notre société: la télévision à outrance qui pousse l'enfant à être passif devant un écran plutôt qu'à faire travailler son imagination,les téléphones portables, les tablettes,les ordinateurs qu'on leur donne si(trop)jeune... 

De nos jours, on peut lire un livre sur une tablette ou même l'écouter. Ce qui en soit est formidable pour quelqu'un de mal-voyant qui peut ainsi profiter d'une lecture confortable. Cependant le papier a tendance à ne plus être à la mode...Quel dommage!

Je me souviens avec une grande nostalgie des années 90 où jeune adolescente j'écrivais un journal intime, des poèmes, des lettres à ma meilleure amie le soir que l'on se donnait au collège ou bien pendant les vacances pour se raconter ce que nous faisions. Lorsque nous sommes entrées au lycée et qu'elle a déménagé nous nous écrivions à un rythme très soutenu, soignant toujours l'aspect de l'enveloppe, du papier à lettres, des couleurs de nos encres. 

J'ai toujours adoré les mots. Ils m'ont permis de m'insérer dans tous milieux confondus car je maniais avec une extrême facilité tous les niveaux de langage.

Je me souviens d'un ami qui aimait lire le dictionnaire et en apprendre les nouveaux termes. Ainsi quand il se fachait contre moi ou voulait me taquiner alors que nous n'avions que 12 ans, il me traitait de "Minable petit mollusque monopulmoné dégénéré"...aujourd'hui ce serait simplement "grosse conne" ou même pire... 

Je me demande chaque jour ce qui a bien pu tellement changer en si peu de temps pour que nos enfants grandissent et vivent leurs premières expériences cachés derriere leurs téléphones ou leurs tablettes? J'ai l'impression de n'avoir pas vu ou cerné le point de bascule de cette nouvelle génération. Et j'en suis totalement démunie...

Le plus grand rêve de toute ma vie , je veux dire le rêve qui me semble vraiment le plus fou et le plus difficile à accomplir depuis toujours serait d'écrire un livre. Un roman. Toute seule de A à Z, et bien sur qu'il ne soit pas trop mauvais...ahah...

Depuis toute jeune j'ai ce rêve qui aujourd'hui ne fait plus trop vibrer nos jeunes générations...Ils rêvent pour la plupart de devenir "youtubeur", de faire "The Voice" ou "La nouvelle star". C'est donc la génération "TV" qui a fait son apparition et c'est bien nous la génération des années 80 qui avons élevé nos enfants ainsi. Et je crois que pour beaucoup, nous sommes déjà totalement dépassés par le progrès. Et pour ma part, j'avoue, quelque peu découragée parfois de ne pas vraiment pouvoir partager ma passion avec mes enfants.

 

Alors je continue de lire sans cesse. Je m'abreuve de lectures. C'est même un budget selon les mois et les nouvelles sorties qui m'interessent. Dernièrement j'ai pu lire le dernier roman policier de ce jeune auteur Joel Dickers que j'affectionne particulièrement. J'avais lu de lui "La vérité sur l'affaire Harry Québert" et je viens de lire "La disparition de Stéphanie Mailer" que j'ai encore beaucoup aimé. J'ai aussi lu dans un registre tout autre l'ensemble des oeuvres d'Agnès Ledig qui m'ont touchées tant sa plume transpire l'amour et la sensibilité. Actuellement je commence la série de roman policier de Fred VARGAS et son commissaire Adamsberg qui mène ses enquêtes grâce à sa faculté de ressentir la personnalité des gens à leur contact. J'aime beaucoup aussi.

Je pense partager cette passion sur mon blog en traitant les livres un à un et pousser un peu l'analyse avec une critique plus personnelle. 

Pour ce soir , je m'arrête ici bien que je n'ai survolé le sujet que d'une façon très générale et je partage avec vous un extrait de Cyrano de Bergerac que j'aime beaucoup. Très connu mais dont on ne se lasse pas.

Un baiser, mais à tout prendre, qu’est-ce ?
Un serment fait d’un peu plus près, une promesse
Plus précise, un aveu qui veut se confirmer,
Un point rose qu’on met sur l’i du verbe aimer ;
C’est un secret qui prend la bouche pour oreille,
Un instant d’infini qui fait un bruit d’abeille,
Une communion ayant un goût de fleur,
Une façon d’un peu se respirer le cœur,
Et d’un peu se goûter, au bord des lèvres, l’âme !

Bonne soirée à tous!